de la pleine mer à Porquerolles, puis Hyères

Publié le par Dan

C’était le samedi 18 juillet 1999 

 

Dernière nuit en mer sans histoire. Navigation au moteur et pilote automatique au milieu de la nuit. Au petit matin une petite brise se lève, enfin, la cote qui de loin semble rectiligne, revêt peu à peu ses îles, ses caps, ses promontoires.

 

Nous rejoignons le mouillage de Porquerolles sans bruit. Il est 6h00, lorsque nous jetons l'ancre le plus discrètement possible, devant la plage Notre Dame. L'équipage de quart, et moi-même, regagnons notre couchette pour une heure ou deux de sommeil.

 

Vers neuf heures le soleil nous réveille. Petit déjeuner, dans un cadre superbe mais encombré. Une petite vedette sillonne le mouillage pour vendre croissants et pains frais: nous sommes bien revenus vers la civilisation.

 

Nous profitons une dernière fois du paysage, de la mer, du soleil, puis en fin d'après midi, nous traversons la rade d'Hyènes en longeant la presqu'île de Giens et retrouvons notre place quittée il y à quinze jours.

 Un peu de ménage et nous nous séparons chacun retournant à ces occupations en se promettant de se revoir au cœur de l’hiver avec les photos pour se souvenir.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tom Janvier 05/01/2009 14:50

plus jamais ça!