Calme avant la tempête

Publié le par Dan

Ce matin lorsque nous quittons le mouillage, un épais brouillard enlève toute visibilité, nous naviguons aux instruments, la corne de brume à portée de la main. Pas un souffle d’air, pas un bruit, seulement celui de notre moteur.

Vers 11h 00, la visibilité s’améliore, nous percevons au loin, le son de la bouée sifflante de Crubon rock nous tranquillise sur notre situation, puis le port de Campbeltown à tribord nous positionne à la sortie du chenal.

Au passage de Sanda island le brouillard est complètement levé, pas un souffle d’air, au nord-ouest de gros nuages, percés de quelques rayons de soleil, éclairent le plan d’eau où trois chalutiers immobiles remontent leurs filets, dans une mer d’encre.

A l’occasion, quelques risées apportent un peu de répit au moteur.

Et puis c’est la tombée de la nuit, le ciel est de plus en plus menaçant, au passage de lourds et noir cumulus, des rafales de vent nous inquiètent, au loin le tonnerre gronde; quelques éclairs zèbrent le ciel, une certaine angoisse s’installe.

 

Commenter cet article