Enfin le départ

Publié le par Dan

Mardi, dés le lever du jour, nous quittons la marina, beau temps, bonne brise le matin comme prévu, puis en début d’après midi, moteur.

La côte est plate, sans beaucoup d’intérêt, heureusement l’ambiance à bord est à la bonne humeur.

Vers 19h 00 nous repérons la bouée cardinale sud Hellyhunter comme prévue pour notre atterrissage à l’entrée du lough Carlingford (frontière entre les deux Irlandes), nous glissons dans la passe d’entrée. Pouah! horreur! une odeur de purin, nous prend à la gorge.

Nous dépassons le port de commerce délabré de Greenmore, sur la rive Irlande du Sud, sur la rive Irlande du Nord des prairies et quelques collines dont le massif de Mourne Mountain s’élevant à 482m semble plus accueillantes. 

D’après la carte, nous approchons de la marina de Carlingford, invisible pour l’instant. A quelques encablures seulement nous apercevons, d’abord quelques mâts, puis nous devinons une ouverture étroite qui se découpe entre un bateau échoué à moitié immergé et une sorte de jetée en béton brut hérissée de ferrailles.

Paysage sinistre mais accueil chaleureux.

Il est bien 20h30 et voilà de nombreuses heures que nous naviguons. Des bourrasques de vent froid, chargées de pluie, nous confinent dans le bateau.

Pour économiser l’eau du bord, nous utilisons les postes d’eau du ponton pour faire rapidement une indispensable vaisselle.

Dîner avec pommes de terre (vraiment succulentes) et du poisson fumé. Ce soir pas de ballade le temps est exécrable.

 

Commenter cet article