Loctudy/Concarneau

Publié le par Dan

La tempête est là. Rien de mieux pour se faire une expérience du « gros temps ». Ce soir nous serons à l?abris au port de Concarneau, une nuit fraîche en perspective.


 

Le bulletin météorologique de ce matin nous confirme un temps de chien. Un 'avis de grand frais' et lancé sur les ondes de France-Inter (vent de ouest/nord-ouest et une mer agitée).  

Dans ces conditions la progression, pour gagner le port d'Audierne, face au vent sera très difficile, de plus les instructions nautiques et nos calculs de marées nous indiquent que l'entrée et la sortie du port aux heures qui nous sont imposées par notre navigation sont impossibles. Reste un mouillage hasardeux dans la baie devant le port.
La décision est vite prise, nous décidons d'annuler cette destination pour une plus courte après un crochet par l'archipel des Moutons que nous avons croisé hier, nous rentrerons à Concarneau nous réfugier à l'abris du mauvais temps pour la nuit.
Pour l'instant, nous sommes au port et pour toute la matinée. Les sujets de conversation tournent autour de la prochaine tempête, des signes annonciateurs, des man?uvres particulières, de la sécurité à bord, personne ne semble pressé de quitter cet abris.
Bientôt, le vent commence à hurler dans les haubans, les grains se succèdent.

Enfin en début d'après-midi après un bon repas et un vrai café au bar, c'est le départ, nous arisons à 3 ris et endraillons le foc 2.
Le début de notre navigation dans l'anse de Bénodet se passe au bon plein avec quelques départs au lof dans les rafales, malgré notre chariot de grand voile débordé au maximum.
Puis c'est avec un vent portant que nous nous dirigeons vers la bouée de Trevenec et l'archipel des Moutons. Petit frisson lors du passage au milieu des récifs, puis après un empannage cap sur la pointe de la Jument et Concarneau.
A l'arrivée, une flotte bateaux de l'école de voile des Glénans s'entraîne aux manoeuvres de port. Agitation. Une place est disponible nous nous amarrons. Approvisionnement en ville sous la pluie, apéro sur le bateau des voisins, repas, tarot.

La nuit sera très fraîche (2°C seulement) mon sac de couchage est insuffisant, alors vive la couverture de survie.

Commenter cet article